Image de Sebastian Pociecha

Après coupe &
exploitation des bois

  • Grâce à nos broyeurs CMI de 475 et de 300 chevaux, montés sur chenilles, nous broyons les rémanents d’exploitation et arasons les souches jusqu’à ras du sol afin de favoriser leur décomposition et d’apporter davantage de nutriments aux sols, sans besoin de les amender.

 

  • La qualité de broyage est telle que vous n’aurez pas de problème de préparation de sol comme ce serait le cas avec des engins de faible puissance réalisant un broyage de surface laissant une épaisse couche de rémanents non broyés, ou bien avec des engins à pneus et ne passant partout.

 

  • Nos broyeurs CMI d’une très forte puissance et leur rendu de broyage très fin permettent aux engins de préparation de sol et d’entretien de circuler facilement dans la parcelle. Vous n’avez pas de perte de productivité en terme de surface exploitée, comme ça aurait pu être le cas avec la réalisation d’andains, ni au niveau de la matière restée sur la parcelle qui est directement réintégrée au cycle naturel de la décomposition. La parcelle est ainsi apte à être préparée avant d’être plantée ou semée de nouveau et les futurs entretiens sont facilités.

  • ​Enfin, les CMI 475 et CMI 300 montés sur chenilles passent presque partout : parcelles en pente, humides, terrains fragiles… Ils respectent la qualité de vos sols, le poids de l’engin étant réparti sur l’ensemble de la chenille, il ne détériore pas les surfaces.

Pourquoi avons-nous fait le choix d'engins sur chenilles ?

 

  • moins de poids sur une surface réduite = risque d’ornières évité 

  • une puissance de broyage supérieure et donc un travail de qualité. Tous les rémanents sont broyés à ras du sol et pas uniquement la couche supérieure. Le travail du sol, la plantation et l'entretien des parcelles sont assurés et facilités sur le long terme.

Pourquoi nous déconseillons fortement et à 95% du temps la mise en andains des parcelles ?

Nous avons constaté que si cette technique peut permettre une économie à court terme, sur le long terme les andains empêchent le passage des engins et des hommes pour les entretiens de plantation. Lors de l’exploitation des bois, les engins doivent éviter la zone d'andains, laissant toute une surface de votre parcelle inexploitée et économiquement non rentable. Enfin, les andains, qui mettront au minimum 50 ans à se décomposer, vont créer des couloirs sur votre parcelle. Les cervidés, les lapins et toute la faune friande de jeunes pousses va naturellement emprunter ces couloirs de circulation pour brouter et piétiner systématiquement les plants, ruinant votre investissement. Cette appétence existe aussi bien évidemment sur les parcelles broyées en plein mais, étant plus éparse, elle occasionne moins de dégâts sur la plantation. La réalisation d’andains peut néanmoins s’avérer nécessaire sur les parcelles à forte pente, empêchant le passage des engins, même à chenilles.

Nos autres prestations

Nous pouvons intervenons sur toute la Bretagne, la  Normandie et les Pays de Loire.

Armorique Forêt

Préparation

des sols

entretien

Entretien

Suivi des plantations

Armorique forêt